Depuis 1987, le Comptoir gruérien a marqué des générations entières qui, édition après édition, ont contribué à installer le caractère incontournable de ce rendez-vous, jusqu’à faire partie intégrante de la culture du Sud fribourgeois. Cette 11ème édition s’est laissé désirer, alors savourons-la et donnons à toute autre sollicitation cette belle excuse : "J'peux pas, j'ai Comptoir!"

Mot du Président

"Le temps est l'image mobile de l'éternité immobile". J'emprunte à Platon cette pensée qui exprime bien le caractère éphémère d'un jour, d'un mois, d'une année.

Près de 5 ans – eh oui, déjà – se sont écoulés depuis la fermeture du dernier Comptoir le 5 novembre 2017. Quelques semaines s'écouleront jusqu'à l'ouverture du prochain Comptoir, le 28 octobre 2022.

Actuellement, l’individu a besoin de savoir où il va. Mais la projection à long terme n’est pas aisée, la stabilité de la décision ainsi que celle de l’orientation sont capitales, essentielles mais très difficiles à maintenir dans un environnement turbulent.

Pour le 11ème Comptoir, la Société coopérative et le Comité d’organisation vont concrétiser les réflexions qu’ils ont effectuées depuis plusieurs mois.

Alors, comment faire pour réussir ? La solidité d’une foire régionale se mesure à sa pérennité. Il est indispensable que les dirigeants et les exposants se comportent comme des entrepreneurs dans le vrai sens du terme. Il faut créer l’événement. Miser sur le maintien des acquis, c’est jouer perdant. Il ne sert à rien de se prévaloir des succès passés, ce qui importe c’est la capacité d’innover. Il faut faire preuve d’initiative et de créativité, oser prendre des risques, mais des risques calculés. Le courage d’entreprendre et la ténacité sont donc déterminants. Il faut aussi y ajouter du cœur et du caractère.

Le Comptoir gruérien a donc toute son utilité à l’heure actuelle. Il permet de faire l’état des lieux. Il invite à la réflexion et au dialogue. En plus d’être un lieu d’affaires, il se révèle surtout être un lieu de rencontres, un carrefour de l’amitié et une grande fête.

Le challenge du Comptoir gruérien est de faire mieux à chaque édition. Il veut rester la manifestation des superlatifs. Le mot impossible n’est donc pas utilisé au Comptoir gruérien.

Puisse l’édition 2022 apporter sa gerbe d’optimisme et son lot de visions de l’avenir. Le Comptoir gruérien doit toujours être plus génial.

Albert Michel

Mot du Directeur

Après de longs mois de travail, et un report d’une année, la 11ème édition du Comptoir gruérien approche à grands pas ! Nous nous réjouissons particulièrement de la vivre avec vous toutes et tous, exposants, partenaires et visiteurs, après ces cinq longues années d’attente.

Durant la préparation de ce Comptoir, bien des réflexions ont été faites au sein du comité d’organisation concernant la pertinence d’une telle manifestation dans un monde toujours plus digital. Mais si ces années de pandémie ont bien prouvé une chose, c’est que nous avons toutes et tous besoin et envie de nous retrouver. Ainsi, si le Comptoir va rester la vitrine économique de la Gruyère, les rencontres et les contacts humains prendront une place encore plus importante.

C’était une volonté des exposants et des visiteurs de redimensionner la manifestation et de revenir à ses racines. Cela sera chose faite pour cette édition, avec un parcours réduit et un accent tout particulier mis sur l’humain et le local, des éléments à l’origine du succès du Comptoir gruérien.

Mais un retour aux sources ne signifie pas faire l’impasse sur les nouveautés. Ainsi, la manifestation proposera des animations pour tous les âges, dont une zone spécialement prévue pour les enfants et un riche programme de concerts. L’agriculture et les animaux feront leur retour au sein du Comptoir et la traditionnelle Halle des fêtes sera transformée en Halle gourmande.

Les exposants ont répondu avec enthousiasme à cette 11ème édition qui affiche complet. Nous nous réjouissons maintenant d’accueillir les visiteurs en nombre du 28 octobre au 6 novembre prochain à Espace Gruyère. Que la fête soit belle !

Cédric Yerly